l’ostéopathie viscérale, cette thérapie qui vous prend aux tripes !

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

Votre ostéopathe s’intéresse à vos organes

Vous êtes allongé sur sa table, et comme d’habitude votre ostéopathe commence son récital, vous le connaissez bien maintenant, il s’articule autour de vous faisant régulièrement des va-et-vient entre vos pieds et le sommet de votre crâne. Le voir gesticuler ainsi ne vous surprend plus, cela vous renvoie à votre toute première consultation d’ostéopathie, quand vous êtes venu avec cette abominable douleur en bas du dos, qui ne voulait pas céder avant l’intervention de votre ostéopathe. Depuis vous avez grandit, vous prenez régulièrement soin de votre corps en prévention et vous décidez de placer toute votre confiance dans ce drôle de personnage.

 

 

osteopathie-viscerale-traitement

Seulement aujourd’hui il a décidé de vous surprendre, vous le voyez s’arrêter soudainement et poser son regard sur votre nombril. Que peut-il bien lui trouver à votre nombril ? D’accord il n’a pas peut être pas tout à fait la forme que vous aimeriez lui prêter mais ça n’est pas une raison pour le dévisager ainsi. Il n’a rien fait bon sang ! Le regard de votre ostéo finit enfin par décrocher son regard pour vous fixer, cette fois-ci, dans les yeux… « et si on essayait l’ostéopathie viscérale aujourd’hui ? »

 

Petite parenthèse

 

Ostéopathie et viscères, comment se sont-ils découverts ?

cerveau-ventre-osteopathie

Vous le connaissez cet adage qui dit que « Le ventre serait le deuxième cerveau du corps » ? Si c’est la première fois que vous en entendez parler, je vous conseille vivement de vous jeter sur ce livre intitulé « le charme discret de l’intestin » de Giulia enders, il est bourré d’intelligence et je vous garantis qu’après l’avoir lu vous ne verrez plus vos organes de la même façon !

Bref, vous pensez que votre cerveau est le seul organe intelligent dans votre corps ? Détrompez vous ! Vos intestins le sont tout autant, eux aussi sont constitués d’un réseau neuronal dense qui interagit avec son environnement.

Exemple simple, le stress qui vous prend parfois aux tripes et qui peut même vous refiler la diarrhée ? Plus la peine de vous cacher nous l’avons tous déjà vécu ! Certains vont même jusqu’à considérer que le ventre serait également capable de penser !
Alors vous vous doutez bien que dès que les ostéopathes ont appris l’influence que peut avoir les organes sur le reste du corps et ils se sont empressés de développer une thérapie pour remédier à ces problématiques du quotidien. Ainsi, après s’y être intéressés durant de longues années, ils ont crée l’ostéopathie viscérale qui s’attache à délier les nœuds du ventre !

 

Reprise de l’histoire

 

L’ostéopathie pour délier les nœuds du ventre

« Et si on essayait l’ostéopathie viscérale aujourd’hui ? » cette phrase résonne encore dans vos oreilles, subitement vous prenez un air estomaqué, qu’est ce que c’est que ce machin ? Votre ostéopathe ne manque pas de remarquer votre grimace et comme je l’ai fait plus haut dans cet article, il prend le soin de vous l’expliquer. Vous voilà rassuré, vous acquiescez enfin, vous disant qu’après tout cela ne devrait pas vous faire de mal. D’ailleurs en y repensant vous vous rappelez que ça ne va pas très fort à ce niveau là en ce moment, entre les petites diarrhées, les problèmes de constipations et les lourdeurs que vous ressentez souvent, il serait peut être temps de prendre les choses en mains !

noeud-ventre

Et c’est parti, après vous avoir fait replier les jambes, l’ostéo plonge délicatement ses mains dans votre abdomen. Il inspecte et fait circuler ses doigts sur toute l’étendue de votre ventre, parfois de manière profonde d’autres fois de façon plus superficielle. Quelle étrange sensation vous vous dites, c’est douloureux mais pas toujours. De toute votre vie, personne n’avait jamais autant trifouillé vos viscères, à ce moment là vous vous faites même la promesse de ne plus jamais aller diner dans un bouchon Lyonnais.

Le bal continue encore un petit moment, qu’est ce qu’il espère y trouver là dedans, un trésor ? Ouille ! Et le voilà tombé sur un nœud ! Il fixe la zone avec son index et son majeur vous demande d’inspirer et d’expirer puis retire doucement ses doigts. Il répète une nouvelle fois l’opération, ça n’est franchement pas très agréable, mais tel un maso vous commencez à y prendre goût ! C’est vrai vous avez cette étrange sensation que quelque chose se délie.

Quelque instant plus tard, c’est enfin terminé, vous soufflez un bon coup. Votre ostéopathe vous fait délicatement passer en position assise, vous demande de prendre votre temps avant de passer en position debout afin d’éviter les vertiges. Pendant que vous vous rhabillez l’ostéo vous explique ce qu’il a fait et les liens entre votre ventre et le reste de votre corps. Vous ne retenez pas tout, la fatigue commence à tomber, vous vous sentez planer, vous vous dites que ce soir vous ne ferez pas long feu avant d’aller au lit.

Auteur : Tyrone Husseini – ostéopathe D.O – Cycl’osteo Toulouse

Laissez un commentaire