Comment choisir son oreiller pour mieux dormir

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

“Un bon oreiller pour mieux dormir”, allons bon, encore un article sponsorisé par une grande marque de literie certainement…Au risque de vous décevoir, ce n’est pas le cas, cet article est purement dédié à votre bien être. Et si compter les moutons, arrêter de regarder les écrans une heure avant de dormir, méditer, si malgré toutes vos tentatives, vous avez encore du mal à vous endormir, ou des douleurs cervicales ou autres apparaissent pendant ou après votre nuit, vous êtes au bon endroit.

 

Pourquoi votre sommeil est perturbé

 

Les raisons d’un sommeil perturbé peuvent être multiples: stress, ronflements du conjoint (eh oui c’est souvent dans ce sens là messieurs…), douleurs cervicales, maux de tête, chaleur, … Et dans certains cas, l’ostéopathie peut vous aider, n’hésitez pas à lire un de nos articles précédent à ce sujet : amélioration du sommeil avec votre ostéopathe

Même si un bon oreiller ne pourra pas résoudre tous vos problèmes, il sera au moins la réponse de beaucoup de troubles.

En effet plus de la moitié des douleurs cervicales proviennent d’une mauvaise position pendant la nuit. Si vous vous réveillez régulièrement avec des douleurs cervicales, ou des

maux de tête,  il s’agit certainement de tensions musculaires, qui peuvent être causées par cette mal-position nocturne.

On va passer près de 8 heures par nuit en moyenne la tête sur l’oreiller, alors même si on ne se rend pas compte du temps, le corps lui va prendre de multiples positions. Certains vont dormir sur le dos, d’autres sur les côtés ou sur le ventre, ou bouger toute la nuit. Dans tous les cas de figure, pour avoir un sommeil récupérateur, il faudra un état de tension neutre au niveau vertébral et musculaire. Ce dernier permettra une libre circulation des fluides au sein de l’organisme, et donc un relâchement global. Il faudra donc un oreiller avec une forme et une texture optimale que nous verrons dans le prochain paragraphe.

Analyse des formes et textures des oreillers

Pour trouver le bon oreiller, pas de secret; il faut avant tout trouver un oreiller sur lequel vous serez bien! S’il y a effectivement plusieurs règles à respecter et quelques petites astuces à connaître, vous allez devoir en essayer plusieurs avant de trouver le bon.

Mémoire de forme, carré, rectangulaire, ergonomique, plume d’oie, respirant, … Mais comment s’y retrouver me direz-vous?

Il faudra tout d’abord voir en fonction de votre position d’endormissement favorite, celle que vous prendrez le plus. Et comme tout le monde bouge régulièrement pendant le sommeil (et oui, ce n’est pas parce que vous vous réveillez dans la même position que celle dans laquelle vous vous êtes endormie que vous ne bougez pas), il faudra un oreiller adapté à ces changements.

Au niveau de l’épaisseur du coussin pour commencer. Il faudra en moyenne 9cm d’épaisseur si vous dormez sur le côté, environ 5-6cm si vous dormez sur le dos, et pour les quelques malheureux qui dorment sur le ventre (honte à vous), il faudra un oreiller le plus fin possible. La raison est simple, il faudra amener la tête le moins possible en extension pour ne pas accentué de trop la lordose cervicale, qui favorisera le système othosympathique et donc excitatif.

Ensuite au niveau de la forme, il vaut mieux privilégier le format rectangulaire. Il prend moins de place que le carré, mais est plus large. si vous bougez pendant la nuit, vous aurez toujours la tête sur l’oreiller.

En ce qui concerne les textures, il s’agira surtout du ressenti que vous aurez avec, mais quelques critères sont à prendre en compte tout de même:

  • la matière qui devra être la plus naturelle possible, elle en sera donc plus respirante qu’un oreiller en polyester. Et la régulation de la chaleur sera importante pour la qualité de votre sommeil.
  • La durée de vie de l’oreiller, renseignée par la fabricant, mais sachez que selon la matière sa durée de vie peut aller de 1 à 12-15ans, donc le calcul est vite fait entre un oreiller à 15€ qu’il faudra changer tous les ans et un à 70€ que vous garderez plus de 10ans.
  • Les caractéristiques anti-acarien et hypoallergénique, pourquoi tenter le diable…
  • La densité, comme pour le matela, il sera préférable de privilégier une certaine fermetée (qui sera plus apte à encaisser la répartition des poids du corps), avec un petite couche plus souple sur le dessus pour le confort. C’est la que certains mémoire de formes se démarqueront d’un oreiller classique.

Le conseil en plus de votre ostéopathe

Comme énoncé un peu plus haut, même si l’oreiller est un gros atout à jouer pour avoir un bon sommeil; il ne fera pas tout !

Il faudra surtout vous relaxer avant, faire un point sur votre journée pour ne pas vous endormir avec les tracas du quotidien, avoir une journée énergique pour être sous l’emprise d’une bonne fatigue, bien aérer votre chambre (le cerveau continu de travailler durant votre sommeil, ne l’étouffez pas!).

Vous pouvez également faire appel aux fameuses huiles essentielles grâce à des combo apaisants, respirants et relaxants que vous pourrez pulvériser dans votre chambre, sur vos draps ou encore à l’aide d’un diffuseur d’huiles essentielles.

 

Une petite liste existe selon ce que vous recherchez:

  • Camomille noble : apaisante, antispasmodique, positivante
  • Géranium : équilibrante, relaxante, apaisante
  • Lavande fine : décontractante musculaire, anti-dépressive, calmante, réequilibrante,
  • Marjolaine : antispasmodique, rééquilibrante du système nerveux, sédative, utilisée notamment contre l’anxiété et l’hypertension
  • Vous en trouverez plus en suivant ce lien.

Sur ces belles paroles, dormez bien et surtout on arrête les écrans maintenant qu’on a lu l’essentiel :)

 

 

Article rédigé par Pierre-Louis Billant – Ostéopathe D.O. – Cycl’ostéo Nice

Laissez un commentaire