Traitement de la névralgie d’Arnold, avez-vous pensé à l’ostéopathie ?

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

Qu’est-ce que la névralgie d’Arnold ?

 

La névralgie d’arnold se manifeste par des douleurs fulgurantes dans le territoire d’un nerf sensitif.

Le nerf d’Arnold, également appelé « grand nerf occipital » est un nerf issu de la seconde racine nerveuse cervicale (C2). Ce nerf innerve le cuir chevelu depuis la base du crâne jusqu’au sommet du crâne puis jusqu’à la région au-dessus et en arrière de l’oreille.

Les douleurs liées à ce nerf, ou encore névralgie, sont ressenties par le patient comme des sensations de décharge électrique, de trouble de la sensibilité (paresthésies), brûlure ou encore de lancement sur ce même trajet, pouvant même aller jusqu’en arrière de l’œil, du même côté.

 

definition-nevralgie-arnold

Quelles les causes de cette névralgie d’Arnold ?

 

La cause de ces douleurs demeure dans la compression de la racine de ce nerf. Cette compression peut être due à des tensions musculaires localisées à la base du crâne, de l’arthrose, à une hernie discale, une affection nerveuse (appelée neuropathie) ou encore tumorale.

Cependant, il ne faut pas exclure un traumatisme physique (accident de la voie publique, chute, choc, …) qui peut créer des lésions cervicales hautes.

Il est difficile de poser un diagnostic à cause de la localisation de la douleur. Ces types de douleur dans cette zone sont souvent confondus avec des céphalées, des migraines ou encore avec des névralgies faciales ; dans les cas les plus fréquents.

Cependant d’autres pathologies plus importantes sont à exclure obligatoirement avec la pose du diagnostic (la dissection de l’artère vertébrale, la méningite, l’artérite temporale, …). C’est pour ces raisons que le diagnostic peut être tardif. Il sera principalement clinique donc basé sur l’interrogatoire avec une IRM qui sera pratiquée devant toutes névralgies faciales et crâniennes pour exclure une atteinte dite secondaire (tumorale). En plus de ces examens, une ponction lombaire et un examen sanguin pourront être demandé.

Comment soulager ces douleurs ?

Les douleurs liées à une névralgie d’Arnold sont très différentes d’un individu à un autre, donc très compliquées à soulager pour nous même.

 

S’il y a eu un changement dans votre attitude de travail par exemple (changement de matériel informatique, port d’un casque, …), vous pouvez commencer par faire quelques ajustements à savoir un rehaussement des écrans, quelques étirements du rachis cervical afin de voir s’il ne s’agit pas seulement de tensions musculaires parasitant les racines nerveuses.

Si tout cela persiste, vous pouvez vous référer à un professionnel de santé qui saura vous orienter dans vos démarches de soins.

 

 

Comment-soulager-nevralgie-arnold

Quels sont les traitements pour soulager ces douleurs nerveuses ?

 

Le traitement de la névralgie d’Arnold dépendra de son origine. Le protocole ne sera pas le même en fonction de la nature des douleurs. En effet, cela peut se traduire par de la kinésithérapie, une prise médicamenteuse voire une intervention chirurgicale si nécessaire.

Le traitement médical repose la prise sur d’AINS (Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens), parfois associés à des antiépileptiques et également lorsque c’est nécessaire à des infiltrations locales de corticostéroïdes ou d’un anesthésique.

 

Que peut faire l’ostéopathe pour soulager la névralgie d’Arnold ?

L’ostéopathe dans tout ça devra être très vigilant. Il aura pour devoir de faire un interrogatoire complet du patient avec une investigation poussée des différents antécédents.

Après avoir écarté toutes causes nécessitant une réorientation médicale, l’ostéopathe devra libérer toutes zones de conflit au niveau de la base du crâne. Cependant il ne devra pas se contenter de cela.

En effet, une investigation et une libération ci nécessaire de la ceinture scapulaire (partie haute du tronc comprenant les épaules), des tensions crâniennes, des tensions au niveau de la mâchoire mais également viscérales sera primordial dans l’optique de redonner une mobilité articulaire et myotensive de la région sous-occipitale, lieu d’émergence de la racine du nerf d’Arnold.

nevralgie-arnold-et-osteopathe

Ne pas oublier que l’ostéopathie peut également être pratiquée en prévention. Comment me direz-vous ? Simplement en analysant votre posture dans la vie de tous les jours, lorsque vous travaillez ou encore lors de vos pratiques sportives en vous donnant également des conseils posturaux (réajustement de l’écran d’ordinateur trop bas, quelques étirements, …).

 

Poursuivez cet article avec une vidéo intéressante sur la névralgie d’Arnold  !

 

Article rédigé par Aymeric DieuOstéopathe à bordeaux

Laissez un commentaire