Le syndrome de Cyriax ou syndrome de subluxation des côtes

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

Le syndrome de Cyriax correspond, comme dans bien des cas, au nom de la première personne à avoir décrit ce phénomène. Ici on parlera d’Edgar Ferdinand Cyriax, médecin Britannique (d’origine suédoise) du 20 ème siècle.

L’origine du syndrome de Cyriax

Pour bien comprendre l’origine de cette douleur, un rappel anatomique s’impose.

Rappel anatomique du thorax

Le thorax est une cage composée entre autre:

  • De cotes: de 12 cotes (dont deux flottantes),
  • Du cartilage costal (situés entre les cotes et le sternum)
  • Du sternum en avant,
  • Des clavicules en haut
  • Des vertèbres dorsales en arrière

NB: les cotes 8 à 10 sont appelées fausses cotes car leur point d’attache au sternum est indirect. En effet, elles s’attachent par le cartilage costal commun aux trois dernières cotes (ici on ne compte pas les cotes flottantes (K11 et K12).

Par exemple: la 10 eme cote s’attache sur le cartilage de la 9 ème cote qui elle même s’attache sur celui de la 8 ème cote.

origine-thorax-syndrome-cyriax

Bon du coup c’est quoi ce syndrome ?

 

Le syndrome de cyriax correspond à une subluxation des cartilages antérieurs de certaines côtes qui deviennent alors très douloureuses.

La douleur est provoquée par la compression du nerf intercostal ( situé entre les cotes).

Les cotes les plus souvent touchés sont les fausses côtes donc les 8-9 et 10 ème cotes à cause de leur point d’attache particulier au sternum.

Une des cotes va donc venir sur celle du dessus et pincer le nerf intercostal correspondant.

Rappel sur la subluxation:

C’est une luxation incomplète qui se caractérise par le déplacement d’un seul des deux os entrant en jeu dans une articulation (contrairement à la luxation qui est le déplacement de deux extrémités osseuses d’une même articulation).

Les signes clinique et les causes:

  • La douleur sera le plus souvent spontanée et intense
  • La douleur augmente aux mouvements du haut du corps, lors de l’inspiration forcée ou même lors d’un éternuement.
  • Les causes sont souvent traumatiques:

– soit directes: choc sur les cotes

– soit indirectes: effort musculaire violent, effort de traction, mouvement violent ou lors d’un éternuement.

Traitement:

  • Des antalgiques permettant de soulager la douleur.
  • Du repos
  • Un bandage élastique avec anesthésique, possibilité d’injecter un anesthésique local au niveau du point douloureux.
  • Si vous pensez souffrir de ce syndrome allez consulter votre médecin pour la pose du diagnostic.

Quelle approche ostéopathique du syndrome cyriax

L’ostéopathie à un rôle prépondérant pour le traitement de ce syndrome. En effet, les techniques manuelles permettent la remise au neutre de ces articulations et donc de faire disparaitre une grande partie de la douleur. Pour le reste un peu de patience sera le maitre mot.

Laissez un commentaire