Mon genou me fait mal, est-ce le syndrome de l’essuie glace ?

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

Aussi appelé syndrome de la bandelette ilio-tibiale, c’est une inflammation de cette bandelette. On vous explique tout ! 

Une bandelette inflammée ?

Petit zoom sur la structure incriminée pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur l’anatomie de cette fameuse bandelette, pour les autres passez votre chemin et allez directement au paragraphe suivant.
Elle s’insert en haut sur le bassin (ou plus précisément sur l’iliaque), et en bas au niveau du genou sur le tubercule de Gerdy, une petite protubérance en externe du genou !  Sur sa face antéro-supérieure s’insert le muscle tenseur du fascia lata (il à une importance dans ce syndrome et est utile à visualiser pour les étirements).  ll permet l’Abduction et Rotation interne de la cuisse mais aussi la flexion de hanche.
À sa terminaison sur le tubercule de Gerdy se trouve une bourse graisseuse qui va permettre de diminuer les frottements sur le genou.

syndrome-essuie-glace

Les causes de cette inflammation 

Prenons un exemple, pendant la course à pied, le tendon va se déplacer d’avant en arrière en suivant la flexion puis l’extension de genou; il va donc avoir un mouvement identique à celui d’un essuie-glace d’où son petit nom. Si ce tendon (a cause d’un déséquilibre du bassin/ du genou/de la cheville) frotte de façon trop important sur le genou, cela va à la longue créer une inflammation et provoquer une tendinopathie.
La tendinopathie qu’est ce que c’est ? Cela peut être l’inflammation du tendon ou de sa gaine mais c’est bien souvent une altération de celui-ci. Les tendinopathies provoquent des douleurs et souvent un gonflement de la partie atteinte.

Revenons maintenant à nos moutons.

Le syndrome de l’essuie glace ? 

Souvent associée à la course à pied, c’est une pathologie non problématique pour votre organisme mais qui peut vous pénaliser de nombreux mois, donc à prendre au sérieux si vous voulez recourir au plus vite. La douleur apparait sur la face latérale du genou et peut se prolonger sur la face latérale de la cuisse ou même sur le mollet, au bout de quelques km d’effort, cette douleur va être assez intense au point de vous empêcher de continuer.

La douleur augmente lors de la flexion de genou, la palpation de ce tendon sera également douloureuse (essayez et vous verrez).

Attention, toute douleur de la face latérale du genou n’est pas forcément due au syndrome de l’essuie glace, donc si la douleur persiste après quelques temps de repos, parlez en à votre médecin

Les causes du syndrome de l’essuie glace sont multiples mais souvent associées à des mouvements répétitifs mais on augmente le risque quand on augmente (la surcharge des entrainements ainsi que leurs dénivelés). Le diagnostic peut être fait par deux tests orthopédiques (le test de Noble et de Renne) qui sera fait lors d’une consultation chez votre médecin/kiné/ostéopathe. Une échographie du de la bandelette pourra également être effectuée.

syndrome-essuie-glace-osteo

Les traitements du syndrome de l’essuie glace 

Arrêt du sport (vous pouvez continuer mais en variant les efforts (préférez la piscine par exemple), ondes de choc, le froid sur le genou (à adopter lors de toute tendinopathie), anti-inflammatoire en local kinésithérapie, massage/étirement du tendon,

 

Les Conseils en cas de syndrome de l’essuie glace 

La première étape est l’arrêt total du sport jusqu’a l’arrêt des douleurs dans la vie quotidienne.

Puis tous les à cotés :

  • Glace 3 fois par jours 10-15 min,
  • Massage (rouleau de massage -> pour détendre la bandelette, insistez surtout sur le haut de la cuisse)
  • Étirements des fléchisseurs de la hanche/ des fessiers/de la bandelette ilion tibiale,

La reprise de la course doit se faire sur terrain plat, être progressive (attention si une douleur réapparait arrêtez vous).

Peut être qu’il vous faudrait changer de chaussures de course et aller voir un podologue, je vous conseille aussi l’ostéopathe qui vérifiera la bonne stabilité de vos appuis et plus globalement de votre corps et le réharmonisera.

 

conseil-osteo-syndrome-essuie-glace

 

 Le mot de la fin 

Il n’y a pas de recette miracle le repos et la reprise douce reste une très bonne solution, je vous mets en lien des videos intéressantes sur le sujet… bonne lecture.

=> VIDEO 1 

=> VIDEO 2

Article rédigé par Jeanne Deliancourt – Ostéopathe D.O chez Cyclosteo.

Laissez un commentaire