Comment mon ostéopathe peut-il me faire éviter le blues de l’hiver ?

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

L’automne est là, bientôt l’hiver, les feuilles sont tombées, les jours raccourcissent, la température descend et bien souvent, le moral également… Contre toute attente, votre ostéopathe peut aider à vous faire passer l’hiver sans avoir le blues ! Et ce n’est pas grâce à la magie des fêtes de fin d’année !!

blues-hiver-osteopathe

Pourquoi j’ai le blues pendant l’hiver ?

Chaque année c’est la même rengaine, la fin des beaux jours coïncide avec une sensation de baisse de moral. Cette « dépression saisonnière » est fréquente chez de nombreux français. Elle consiste en une fatigue plus importante durant la journée, une légère tristesse latente ainsi qu’un appétit plus important.

Quelles sont les origines de ce blues hivernal ?

 

Les causes précises de ce mal ne sont pas connues par la communauté scientifique. Cependant, la baisse de l’intensité lumineuse conjuguée à la réduction de la durée des jours en est une des raisons.
En effet, il existe une hormone sécrétée par le tronc cérébral (situé sous le cerveau et en continu de la moelle épinière) qui joue un rôle primordial dans la régulation du rythme du cycle circadien. Ce cycle regroupe l’ensemble des processus biologiques qui se produisent pendant 24h. Il est plus connu sous le nom d’ « horloge biologique ».
Cette dernière est impliqué dans le rythme veille-sommeil, le comportement alimentaire et l’anxiété.

coup-de-mou-osteopathie

role-osteopathe-depression-hivernale

Et mon ostéopathe dans tout ça ?

L’ostéopathie a une palette de techniques qui permet de prévenir ou de soulager ces symptômes du blues hivernal en régulant la sécrétion de l’hormone sérotonine. Cela permet à votre ostéopathe de travailler sur le système endocrinien (hormonal) et le système neuro-végétatif (système nerveux qui contrôle les fonctions automatiques du corps humain: digestion, respiration etc…).
Tout d’abord, un bilan musculo-squelettique sera effectué comme pour toute consultation ostéopathique.

Ensuite, un travail axé sur le crâne, les cervicales hautes ainsi que les viscères sera effectué. C’est cela qui va permettre de réguler la sérotonine.Enfin, sans doute le point le plus important, un regard sera porté à l’hygiène de vie des patients. Effectivement, le respect des règles élémentaires est d’autant plus important durant l’hiver. Une alimentation variée sans excès de gras, de sel ou de sucre, une quantité de sommeil suffisante et la pratique régulière d’exercice physique permet de traverser l’hiver sans avoir le blues !

Laissez un commentaire