Quel est l’intérêt des étirements dans le cadre de mon activité sportive ?

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

Que ce soit dans la recherche d’une performance ou simplement pour garder la bonne santé, le sport, combiné à une bonne hygiène de vie est souvent LA solution. Et c’est en ce début d’année avec l’arrivée des beaux temps que beaucoup d’entre vous reprennent une activité sportive.

Il y a cependant quelques notions à ne pas négliger avant de se lancer !

À quel moment s’étirer lorsque je fais un fait un effort sportif ?

Que ce soit pour la pratique de la course à pied, du cyclisme ou même de l’escalade, les étirements sont fortement conseillés et ce pour deux raisons :

  • La préparation à un effort
  • La récupération musculaire suite à cet effort

Mais comment cela est-il possible ? Il y aura tout simplement une différence dans l’exécution de ces étirements. À noter que lorsque l’on effectue un étirement, il ne faut jamais aller jusqu’à une douleur. Il faut seulement s’arrêter avant et maintenir une légère tension. Si vous ne connaissez pas d’étirements en fonction de votre activité, nous vous conseillons de vous rapprocher de pratiquants plus anciens, de préparateurs physiques ou même de votre ostéopathe afin vous montrer comment les faire en toute sécurité.

L’étirement de préparation à l’effort : « étirements dits activo-dynamiques »

Ils se feront juste après l’échauffement. Il s’agira d’effectuer de courtes séquences d’étirements des groupes musculaires suivis de leur contraction statique. Les séquences ne dureront pas plus de 5-6 secondes chacune. Cela permettra le recrutement d’un maximum d’unités motrices. Ainsi un meilleur échauffement des muscles et tendons sollicitera les récepteurs responsables de la contraction des muscles. Solliciter ces récepteurs donnera plus de réactivité aux muscles.

L’étirement de récupération : « étirements dits passifs statiques »

Cet exercice d’étirements se fera quant à lui suite à un effort. Les muscles toujours chauds ou même froids, l’objectif sera de redonner de la souplesse à un muscle, ou un groupe musculaire. À la différence des étirements ci-dessus, ceux-ci s’effectueront durant des phases un peu plus longue : entre 20-30 secondes et 1 minute chacune mais toujours sans sensation de douleur et associée à une bonne hydratation !

Et le rôle de l’ostéopathe dans tout ça ? 

L’ostéopathie propose, dans sa démarche thérapeutique, une prise en charge globale de la personne. Cette spécificité thérapeutique est un moyen pour le corps d’éviter l’évolution vers des complications par des mécanismes d’adaptation et de compensation. Ces derniers handicaperaient la personne dans sa préparation. Les recherches ont démontré qu’un programme de musculation et de souplesse permet une meilleure performance et réduit le risque de blessure.

Dans votre démarche de reprise de sport ou de préparation à un gros évènement sportif (Marathons, Trails, …), votre ostéopathe peut intervenir en préventif. En effet son rôle sera de lever toutes restrictions de mobilité articulaire ou viscérale. Cela vous permettra alors d’effectuer des mouvements fluides dans votre pratique.

Attention cependant ! Prenez en compte vos limites ! Il n’est pas question ici de devoir absolument faire le grand écart pour être souple. Rappelez-vous que chaque individu possède une souplesse qui lui est propre. Par exemple, un(e) rugby(wo)man n’aura pas besoin d’avoir la souplesse d’un(e) danseur(se) afin d’être performant(e) dans son sport.

En complément de ces exercices, je vous mets dans le lien ci-joint, un de nos anciens articles. Ce dernier parle des biens faits de l’ostéopathie dans la préparation du sportif intitulé “L’ostéopathie un tremplin pour le sportif

« Le rôle de l’ostéopathe est donc d’être un agent de liaison entre la partie technique et la partie médicale du sport du patient, intégré au processus de préparation physique de l’athlète, intervenant dans la récupération, dans la posturologie, le conseil et le réglage biomécanique, les soins thérapeutiques et de remise en condition optimale » (Syndicat National des Ostéopathes du sport) – citation tiré de ce même article.

Laissez un commentaire