L’ostéopathie véritable arme contre la migraine !

Classé dans : Le saviez vous ? | 0

Votre première migraine, un tambour dans votre tête.

 

 

Quelque chose tambourine dans votre boîte crânienne, voilà 30 minutes que ça a commencé et la douleur se mêle maintenant à l’angoisse. Qu’est ce qui peut bien causer un tel boxon dans votre tête ? Vous avez mal mais pas seulement. Vous devenez subitement irritable, les bruits extérieurs vous agressent au plus profond de votre être, la luminosité, elle, vous met hors de vous.

Urgemment, l’idée de rejoindre un lieu qui n’éveille pas vos sens primaires vous semble être une priorité vitale. L’image mentale de la chapelle désertée visitée lors de vos dernières vacances dans l’Aveyron vous appelle. Seulement vous êtes au travail et ça s‘agite autour de vous, vous voilà en milieu hostile. Or, vous gardez foi en vous, vous balayez rapidement la pièce des yeux et repérez un endroit qui semble calme. Ce lieu sera votre refuge et ce jusqu’à la fin de la crise migraineuse.

Le lendemain vous prenez rendez-vous chez votre médecin généraliste, vous lui racontez cet affreux épisode, le diagnostique tombe, vous êtes migraineux.

migraine-travail

Des migraines, il y en a pour tous les goûts !

 

differents-types-migraines

 

Dans la famille des migraines, il y a celles « sans auras », comprenez par là, sans signes avant coureurs, elles sont pulsatiles, ça fait « boum boum » dans un coin de votre tête. Non non, vous ne vous êtes pas retrouvés soudainement au milieu d’une rave party, cela se passe bien dans votre boîte crânienne. Elles s’accompagnent d’intolérance à la lumière et de trouble de la concentration. Vous gagnez le gros lot lorsqu’il y a aussi nausées et vomissements.

Les migraines « avec aura  » parfois appelées migraines « ophtalmiques » elles ce sont les plus sympas. Elles ont au moins la correction de vous prévenir en amont de la crise migraineuse. Cela se traduit par une perturbation du champs visuel accompagné d’une douleur pulsatile et progressive qui apparaît proche de l’œil. Comme sa cousine, celle « sans aura », on retrouve aussi parfois une sensation de nausées et des vomissements.

Les migraines « cataméniales », ça c’est pour vous mesdames. Ce sont les migraines qui ont la bonne idée de faire leur apparition en même temps que vos règles, et oui mère nature double le plaisir ! Contrairement aux migraines présentées plus haut dont l’origine d’apparition est souvent plus obscure nous savons ici que le facteur déclenchant relève de l’imprégnation hormonale. Et c’est une piste à laquelle votre ostéopathe risque de s’accrocher pour vous sortir de ce mauvais pas.

 

Afin de comprendre le rôle de l’ostéopathe sur les migraines, essayons de comprendre leurs origines et leurs manifestations.

 

Même si le mystère subsiste encore autour de la migraine nous avons toutefois permis de mettre en évidence plusieurs pistes de traitements ostéopathiques en lien avec leurs différentes origines.

Une origine vasculaire

Cela s‘explique par un défaut de circulation sanguine. Ce défaut, les ostéos l’ont localisé, et ça se passe dans les sinus veineux du crâne ! Les sinus veineux, quésaco ? Imaginez une cavité virtuelle formée par le dédoublement de la dure-mère, au niveau du cerveau, dans laquelle circule du sang et de l’air. Vous ne voyez pas du tout ? Ce n’est pas grave ! Imaginez seulement que le sang circule mal et que c’est cela qui cause toute votre peine. Mais rassurez-vous les ostéos ont développé tout un tas de techniques sur le crâne pour corriger ce trouble et cette pratique s’appelle l’ostéopathie crânienne. Cela vous paraît dingue ? Et bien je vous garantis que ça marche !

sinus-veineux-crane

Une origine neurologique

Et les nerfs dans tout ça ? N’allez pas penser qu’ils sont tout beaux tout roses !

Voyez le cerveau comme un centre de contrôle, de là partent ou arrivent de nombreux câbles qui vont envoyer un signal nerveux à chaque portion du corps. Lorsque certains de ces câbles sont comprimés, au niveau de la base du cou notamment, cela peut être responsable des migraines, ou du moins des symptômes qui accompagnent la migraine. Le cas typique, notre copain Arnold, c’est le nom du nerf, lorsqu’il est comprimé il a la fâcheuse tendance de vous envoyez de bonnes décharges électriques à l’arrière du crâne et c’est pas agréable, demandez à ceux qui l’on déjà vécu !

Encore un problème épineux dont les ostéopathes raffolent, ils travaillent sur la base du crane, les cervicales, les structures plus à distances, et ainsi relâchent les tensions et décompriment les nerfs. Heureusement qu’ils sont là !

 

Businessman looks depressed beacuse of the stress

 

Suite à un traumatisme

Qu’il soit physique ou psychologique, la migraine ne fait pas de différence. En effet certaines personnes développent des crises migraineuses suite à un traumatisme crânien notamment lors d’un accident, dans ce cas précis, on comprend qu’un choc violent peut chambouler pas mal de choses. Dans le cas de la migraine qui survient après un choc émotionnel, c’est plus étrange et pourtant elle peut avoir les mêmes conséquences.

Origines liées au contexte

La météo, la fatigue, le stress, les émotions sont autant de facteurs déclenchant de la migraine. Pour cela nous vous conseillons de lever le pied et de prendre un peu de vacances !

 

Surveillez votre alimentation pour éviter la migraine !

 

 

Vous allez malheureusement découvrir que même les meilleures choses dans la vie peuvent vous déclencher une migraine. En effet des études ont montré que par exemple, le chocolat, le vin, le fromage, les aliments gras en général, le café, pouvaient être des facteurs déclenchant de la crise migraineuse.

Histoire vraie, un patient me pose la question un jour, « Je ne comprends pas pourquoi je passe tous mes noëls cloué au lit avec une migraine carabinée ? » je lui ai simplement proposé de ralentir sur les victuailles festives et depuis ça va beaucoup mieux !

En somme, pour soulager la migraine : privilégier l’ostéopathie plutôt que d’avaler des cachets d’aspirine, des anti-inflammatoires ou des triptans.

cause-alimentation-migraine

Laissez un commentaire